Conservation et maturité des agrumes

clémentines de Sicile

 

Conseils pour la conservation :

 

Bien transporter :

Prévenir l'écrasement et les secousses en calant les achats.

La voiture n'est pas un lieu de stockage et peut malmener les fruits en quelques heures par trop de chaleur, gel... ou en quelques jours par confinement et alternances de températures, 2 causes de pourrissement.

A la maison :

Ne pas conserver les fruits en sac plastique, sinon risque de pourriture.

Le frigo n'est pas un passage obligé : stocker au froid consomme de l'électricité et un fruit froid sera moins savoureux.

Profiter de la cagette bois car c’est le matériau le plus + respirant : les fruits se conserveront mieux. Le nec plus ultra : les plateaux bois (moins profonds) empilables, ce qui permet de vérifier facilement et rapidement les fruits à manger en priorité. Récupérer cagettes et plateaux est facile : ils sont à usage unique (obligation légale) et les magasins qui paient pour le recyclage ou la destruction de leurs déchets les offrent en principe très volontiers.


Un pigeon et des oranges

pizzino, galline felici oranges tarocco

Bonsoir tout le monde,

Voici le Pizzino de décembre provenant du Consortium Le Galline Felici qui explique la particularité des oranges Tarocco et qui nous invite à réfléchir à un nouveau projet de co-production .... Bonne lecture. N'hésitez pas à la partager avec les adhérents de votre groupe. Traduction de Halima

aline

 


Février le mois de la Tarocco

La production des oranges Tarocco est certainement la plus pratiquée par les associés-fondateurs du Consortium Le Galline Felici, puisque la zone de production du Consortium (la Sicile orientale, en particulier la zone des pentes de l'Etna) est le territoire par excellence de ce fruit si spécial (cf la note sur les propriétés des oranges rouges en bas de texte). Nous sommes amoureux de ces oranges, parce qu'elles sont les filles du volcan et elles ont une saveur intense et fruitée. En somme, elles sont un vrai produit typique.

L'arbre à Tarocco est très sensible.... sa saison est courte.

A un certain moment, lorsque le fruit est d'un beau rouge et au maximum de sa saveur, il tombe par terre. Cette année nous avons une production de Tarocchi considérable mais, avec le climat printanier actuel, nous sommes déjà en train de faire le contrôle de la redoutable chute des fruits.

Nos producteurs de Tarocco ont expérimenté un nombre incalculable de fois cette triste vision : une mer de magnifiques oranges à terre... Alors nous avons eu l'idée de créer le mois de la Tarocco, en Février, car c'est la période durant laquelle il faudrait récolter les fruits, quant ils parviennent au maximum de leur saveur. A ce moment là de l'année, les oranges Navelines ne seront pas disponibles.

Cette année est « une année de millésime très très bonne » , c'est à dire d'abondante production, donc pour nous producteurs, ce serait l'année pour nous refaire (financièrement) de l'an passé, désastreux à cause du mauvais temps.

Comme nous le disions, la Tarocco est une plante sensible... Cette année, à cause de la longue sécheresse, certaines régions où nous cultivions des oranges Tarocco, ont subi un stress hydrique et à cause de cela , le pourcentage de petites oranges sera assez élevé.

Pour obtenir un produit plus présentable , nous avons décidé d'éliminer de la sélection celles qui mesurent moins de 63mm, en augmentant le rebut pour le producteur, mais aussi la quantité totale récoltée.

Ce type de choix comporte une perte pour nos producteurs et pourrait ouvrir le chemin d'une dynamique où le serpent se mord la queue, dans le sens où, beaucoup

parmi nous devraient soit retravailler les vieilles plantations d'agrumes et dans ce cas il leur faudrait pour cela simplement pouvoir investir dans des soins importants pour les arbres existants soit replanter de jeunes arbres sachant qu'un nouvel agrumier demande, outre l'investissement de base de la plantation, plusieurs années de soins avant de pouvoir compter sur une récolte. Or, la précarité de trésorerie freine la restructuration de ces exploitations.

En nous basant sur la belle expérience des co-productions d'avocats, nous sommes en train de réfléchir à refaire, une proposition de co-production à nos amis/clients, à vous, pour le renouvellement des vieux agrumiers, en donnant la priorité aux variétés que vous demandez et souvent insuffisantes. L'objectif serait de pouvoir choisir ensemble, de produire et suivre ensemble le développement des nouvelles cultures.

Mais nous parlerons encore de cela dans le courant de l'année,certains que nous sommes qu'en janvier et en février, les demandes de Tarocco atteindront les étoiles ! ! ! !

Merci pour votre attention

Bonne année 2018.

Les producteurs de Tarocco du Consortium Le Galline Felici