D'où viennent les produits que j'achète à l'épicerie ?
Lorsque nous décidons de collaborer avec un producteur, il nous est de coutume de visiter son exploitation afin de se rencontrer, échanger, et voir si nous partageons la même éthique.

Et puis le temps passe, ceux-ci se développent et nous donnent de leurs nouvelles. Cette page a pour vocation de mettre en lumière les innovations, évolutions, demandes de financement participatif des producteurs avec qui nous collaborons. Pour vous informer, pour mettre en lumière leur travail, mais aussi montrer que faire différemment, ce n'est pas seulement possible, ça existe déjà !


Chez le Galline Felici en Novembre...

Les oranges de Sicile vous régalent toujours autant ? Partez à la rencontre des personnes qui les produisent à travers la lecture de leur lettre d’information !
Dans celle de novembre dernier, un nouveau producteur du consortium explique son cheminement, que nous avons trouvé très inspirant.

Il explique notamment comment leur manière de faire va à l’encontre d’une gestion traditionnelle en Sicile, tendant vers l’équilibre au lieu de la maximisation de la production. Et comme sa rencontre avec la « galaxie » des Galline Felici lui a permise de ne plus se sentir si seul à contre-courant, mais au contraire de développer ses pratiques.

La lettre d’information complète, avec son témoignage en entier est disponible en cliquant ici.


Appel à Financement Participatif : Des Abricots en Sol Vivant !

Ils nous régalent avec leurs abricots tout l’été, nous aimerions à notre tour les soutenir dans leur développement. Clément Tourre et sa famille, producteurs dans les Barronies, lancent un financement participatif pour acheter un semoir, afin de prendre davantage soin de leur sol pour une agriculture durable. Le but étant de revitaliser le sol de milliers d’êtres vivants, nourris par du végétal semé entre les rangs des abricotiers. C’est un magnifique projet de développement de leur exploitation dont nous vous invitons à prendre connaissance entièrement en cliquant ici !

 

 

Photo empruntée sur leur site de financement participatif.


ASAM Provence : Derrière les Huiles Essentielles, un Essentiel

Vous trouvez à l’épicerie du Buffet des huiles essentielles produites par ASAM Provence à Madagascar. Pourquoi les faire venir d’aussi loin ? Car le réseau ASA France, dont ASAM Provence est une branche, a avant tout une portée humanitaire que nous voulons soutenir. Pour citer leurs mots :

 

L’ASA permet à Madagascar la réinsertion de familles précarisées grâce à la formation et l’installation d’artisans et d’agriculteurs. Aujourd’hui, 21 villages ont été créés sur les 15 000 hectares de terres données par l’Etat, 1500 enfants sont scolarisés du primaire jusqu’en terminale et 3 dispensaires donnent accès aux soins.

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à visiter leur site et vous inscrire à leur newsletter. Celle-ci décrit avec témoignages, photos, les actions concrètes qu’ils mènent et les projets futurs.


Transition vers le "Biologiquement Intensif" à la Petite Grange de Montmaur

Après plusieurs décennies de transition, la ferme de la Petite Grange se concentre aujourd’hui sur trois pôles principaux : viande de veau, élevage de poules, et maraîchage. L’objectif à court-moyen terme est de développer le maraîchage et l’élevage de poules tout en réduisant la viande.

 

. « On ne nourrit pas la plante, on nourrit la terre »

 

Le grand changement en 2023 concerne le maraîchage. Jusque maintenant, ils cherchaient déjà à recréer un écosystème résiliant, en nourrissant le sol d’engrais vert (culture qu’on enterre et déjections des vaches). Mais Clément et Joël s’apprêtent à pousser le changement encore plus loin dès le printemps 2023. Après s’être formés à l’automne dernier, ils entament la transition vers le système « Fortier », ou « biologiquement intensif » dès le printemps 2023. L’objectif de ce système est d’optimiser au maximum l’espace pour le plus de rendement possible sur une petite parcelle, tout en gardant des sols nourris

 

Et au Buffet on adore leur viande, leurs légumes et le peps de Clément !